fbpx

En prenant exemple sur une page de capture de Cédric ANNICETTE, découvrez comment récolter plus de prospects.

Introduction : Pêcher du prospect avec une page de capture

Avant de vous parler de Cédric ANNICETTE, je dois vous parler de vous.

Vous voici sur la rédaction de votre futur page de capture : une page blanche ou un template se dresse devant vous.

Il vous faut rédiger cette page pour capturer les mails de vos visiteurs, mais vous ne savez pas trop quoi écrire.

Donc vous regardez d’autres pages de capture un peu de droite à gauche et vous prenez ce que vous pouvez en fonction de votre intuition.

C’est ainsi qu’opère la plupart des gens, mais ce n’est pas forcément la meilleure manière de faire car même si vous recopiez une page de capture qui fonctionne très bien, ce n’est pas certain que vous aurez le même succès.

Savez-vous :

– pourquoi il a placé tel élément à tel endroit et pas à tel autre ?

– comment chaque partie contribue a poussé le visiteur a laissé son mail ?

– comment s’y prend-t-il pour expliquer, convaincre et rassurer le futur prospect ?

J’imagine bien que non.

Connaissez-vous l’adage « ne donnez pas un poisson, apprenez-le à pécher ? »

Dans notre contexte, cet adage s’applique parfaitement à vous : il vous faut apprendre à interpréter comment chaque élément d’une page de capture concourt à la conversion du visiteur en prospect.

Si vous y parvenez, vous pourrez construire de meilleures pages de capture (ce qui vous fera plus de prospects qualifiés et à la fin plus de ventes).

Alors comment vais-je vous l’apprendre ? On va décortiquer ensemble la page de capture de Cédric ANNICETTE.

I) Le lead magnet de Cédric ANNICETTE 

Capturer des prospects grâce à une bonne page de capture : la méthode de Cédric ANNICETTE

J’ai une question : est-ce que vous donnez votre mail à chaque fois qu’un marketeur ou qu’une entreprise vous le demande ? Je ne pense pas. Et vous savez quoi ? Vos clients potentiels font la même chose.

C’est la raison pour laquelle il vous faut un bon lead magnet sur votre page de capture. Le lead magnet, c’est ce que vous offrez en échange des coordonnées de votre cible (ebook, checklist, webinaire, formation gratuite). Il fournit une « raison super-valable » à vos clients potentiels pour vous laisser leurs mails.

Si dans la vie chacun a son prix ; on dira que sur internet, chaque prospect potentiel a un lead magnet auquel il ne pourra dire non. Proposez-le-lui, et il vous donnera volontiers de quoi le contacter plus tard.

En plus de convaincre le visiteur a donné ses informations, un bon lead magnet va filtrer les gens pour vous constituer une liste de potentiels acheteurs.

Donc lorsque vous êtes face à une landing page, posez-vous les questions suivantes :

– Qu’est-ce qui est proposé en échange des coordonnées du prospect ?

– En quoi cette offre permet de filtrer les visiteurs pour ne retenir que des clients potentiels ?

– Ce lead magnet est-il suffisamment intéressant pour que la cible veuille bien laisser son mail ?

Je vais vous montrer ce qu’il en est sur la page de capture de Cédric ANNICETTE.

Son lead magnet est une conférence en ligne qui aura lieu le mercredi 30 décembre à 21h (Heure de Paris) ; les participants pourront obtenir des stratégies pour se constituer une rente dans l’immobilier en 2021 (« stratégies d’investissement immobilier »).

Comme son objectif est de vendre sa formation « IMMO ETAPE PAR ETAPE », ce lead magnet va permettre de filtrer les visiteurs pour lui constituer une liste de personnes intéressées par l’investissement immobilier.

De plus, il met légèrement la pression aux visiteurs de sa landing page pour agir car il indique que « les places sont limitées » et il a placé une sorte de curseur pour le signifier de manière plus concrète.

Augmenter les conversions sur sa landing page grâce à l'urgence

Mais je doute qu’aujourd’hui il soit suffisant de dire « je vais vous donner des stratégies d’investissement immo ».

Trop vague et trop classique. Les clients potentiels pour ce genre d’offre ont été bombardés avec ce type de message des centaines de fois. Il va falloir indiquer de manière plus précise ce que va obtenir le futur prospect.

II) Préciser le contenu du lead magnet pour le rendre plus attractif

Analyse de la page de capture de Cédric ANNICETTE

Sachant qu’une proposition vague ne serait pas géniale pour ses conversions, Cedric Annicette a indiqué dans une sorte de liste à puces les sujets abordés dans la conférence.

Il nous informe qu’en participant on aura accès à :

– une liste de banques qui prêtent en 2021 et parfois même sans apport (imaginez au combien cette liste sera précieuse pour un investisseur post covid 19)

– les niches les plus rentables de l’immobilier ;

– comment gérer les problèmes avec les locataires ;

etc.

Ce sont des sujets qui intéressent beaucoup les futurs investisseurs dans l’immobilier et qui répondent aussi à des besoins émotionnels : la peur de ne pas se faire financer, d’échouer, de ne pas savoir comment gérer les locataires, etc.

Vous l’aurez compris : les sujets n’ont pas été choisi par hasard. Ils doivent donner envie au visiteur de devenir un prospect.

C’est comme s’il « teasait » un enfant en lui disant tout ce qu’il va voir comme cadeaux ou comme friandises. 

Plutôt génial, pas vrai ? À moitié.

L’attrait du sujet proposé dépendra d’un facteur extérieur au sujet lui-même : la crédibilité de la personne qui va en parler.

III) L’autorité de Cédric ANNICETTE : outil de persuasion sur sa page de capture

Imaginons que votre rêve est de devenir un célèbre acteur de film comme Di Caprio.

Un jour, une personne vient vous voir et vous dit qu’elle peut vous partager des stratégies pour y arriver. Mais cette personne n’a jamais travaillé de près ou de loin dans le monde du cinéma.

Je doute que vous soyez intéressé plus que cela.

A contrario, imaginons que Di Caprio lui-même propose de partager des stratégies pour percer dans le cinéma.

Et là, seriez-vous intéressé ?

Sans doute puisque Di Caprio est une star dans son domaine (et vous le savez). Ses stratégies seront donc forcément pertinentes pour vous aider à réaliser votre rêve de devenir acteur.

Telle est la force de la crédibilité – et elle peut vous aider à augmenter vos conversions sur votre page de capture.

Maintenant comment Cédric ANNICETTE s’y est-il pris pour bien gérer ce facteur ? Réponse : en partageant ses propres résultats.

Cédric ANNICETTE a placé une vidéo sur sa page de capture sous le titre « De quoi s’agit-il ? ».

Ce qui est curieux, c’est qu’à aucun moment dans cette vidéo de 5 minutes et 45 secondes Cédric ne va évoquer le contenu de sa conférence ni donner des arguments pour y participer.

Pourtant, cette vidéo contribue fortement à augmenter ses conversions.

Comment ? Je vais vous le dire.

En fait dans cette vidéo Cédric Annicette nous emmène voir des lieux très important pour ce qu’il essaie de vendre :

– un parking qui était son premier investissement qui lui rapportait 50€ / mois ;

– un terrain qu’il a acheté cash et sur lequel il va bientôt construire ;

– un entrepôt qu’il a acheté et qu’il loue désormais à deux de ses sociétés.

C’est du storytelling qui vise à montrer son « ascension » dans l’immobilier car de parking il est passé à des appartements, puis à des entrepôts et à des terrains.

Se faisant, il nous renvoie le message suivant :  « je l’ai fait ; je sais comment on fait ; et je peux vous montrer faire ».

Qu’est-ce qu’il nous reste à faire donc ? Lui donner nos coordonnées ou acheter directement sa formation. (Et je dois vous avouer que même moi en regardant sa vidéo j’en ai eu envie.)

L’essentiel à tirer ici est la chose suivante : la plus grande forme de crédibilité vient des résultats.

Plus votre produit apportera des résultats, et plus il sera facile de le marketer et de le vendre.

Si vous êtes capable de montrer les résultats obtenus en utilisant votre méthode ou votre produit, les gens se laisseront plus facilement convaincre que ce soit sur votre page de capture ou sur votre page de vente.

CEDRIC ANNICETTE : L'ART DE LA PERSUASION SUR UNE LANDING PAGE

Cédric ANNICETTE dispose donc de beaucoup de crédibilité car :

– cela fait plus de 12 ans qu’il a fait son premier investissement immobilier ;

– il a aujourd’hui un patrimoine immobilier de 2,5 millions d’euros NETS ;

– il organise des séminaires rassemblant plus de 3000 personnes ;

etc.

Ainsi il se positionne comme « ceinture noir en immobilier » qui peut vous apprendre à le devenir aussi.

Mais une dernière chose devait être fait pour rendre parfaite sa page de capture : répondre aux objections.

IV) Lever les objections pour plus de conversions

Les objections.

Ce sont les questions / préoccupations qui empêchent votre cible de passer à l’action (à savoir acheter ou laisser ses coordonnées).

Sachez qu’il y aura toujours des objections à chaque fois que vous chercherez à convaincre quelqu’un. Voyez les comme des barrières qui vous empêchent d’arriver à vos fins et qu’il faut soulever ou contourner.

Sur cette landing page et avec ce lead magnet, différentes objections pourraient empêcher le visiteur (même intéressé) de devenir prospect :

– « Est-ce que ses stratégies marchent vraiment ? »

– « Est-ce que sa conférence est faite pour moi ? »

– Ses stratégies sont-elles à jour ou est-ce qu’elles datent de 2012 ?

On va les analyser.

1) L’efficacité des stratégies

Bien qu’il ait pu prouver l’efficacité de ses stratégies grâce aux résultats qu’il a lui-même obtenu dans l’immobilier, il fallait que Cédric montre que cela peut aussi fonctionner pour les autres (à savoir pour ses potentiels prospects et clients).

Ainsi vers la fin de sa page de capture, il nous partage quelques témoignages des membres de sa formation qui ont réussi à bien investir dans l’immobilier.

Preuve sociale sur une landing page

Voilà comment il répond à cette première objection. Voyons maintenant la seconde.

2) Un lead magnet qui s’adresse bien à la cible

Tous les gens qui iront sur cette landing page ne vont pas le faire pour les mêmes raisons.

Pour certains, ce sera pour se construire un revenu et quitter leur job ; pour d’autres ce sera pour préparer leur retraite ; pour d’autres, c’est pour avoir un empire dans l’immobilier, etc.

On va concrétiser ça.

Après avoir vu la publicité Facebook de Cédric pour cette landing page, vous vous y rendez pour en savoir plus.

Publicité Facebook de Cedric Annicette pour une page de capture

Le contenu de sa conférence vous semble intéressant, mais quelque chose vous bloque au moment de réserver votre place.

À la différence peut-être de beaucoup d’autres, vous avez déjà investi dans l’immobilier. Vous êtes uniquement intéressé par des stratégies qui peuvent vous aider à mieux faire ce que vous faites déjà, à aller plus loin ; et donc vous craignez de perdre votre temps avec une conf’ orientée « débutant » ou « futur investisseur ».

Qu’est-ce qui va se passer ? Vous allez rester là quelques secondes et s’il n’y a rien pour vous rassurer, vous quitterez sa landing page sans devenir son prospect. Non pas parce que vous n’êtes pas intéressé, mais parce qu’ils n’ont pas répondu à votre objection.

Pour éviter ce genre de situations, Cédric ANNICETTE a intégré un dernier paragraphe où il indique le public de cette conférence : « [Cette conférence est faite pour vous si] Vous avez déjà investi mais vous souhaitez aller plus loin. »

L’objection a donc été levée.

Webinaire de Cédric Annicette afin d'avoir du leads pour sa formation

3) Un contenu d’actualité

Le marché de l’immobilier évolue avec le contexte social et économique.

Ce qui a marché hier ne marchera peut-être pas aujourd’hui. Il faut donc s’assurer que les stratégies immobilières soient d’actualités car une erreur peut coûter très cher dans ce domaine.

Le futur prospect est peut-être conscient de cela : il veut des stratégies adaptées à l’état actuel du marché. Si on ne le rassure pas sur ce point, il ne deviendra peut-être jamais prospect ou client.

Cédric ANNICETTE va répondre à cela de deux façons :

– 1) les mots employés dans le titre de la page « Comment créer une rente avec l’immobilier en 2021 ? » (sous-entendu : ces stratégies sont pour maintenant) ;

– 2) et son sous-titre de manière plus explicite « Les seules stratégies toujours rentables post crise Covid-19 » (sous-entendu : ces stratégies s’adaptent à l’évolution du marché causée par la crise).

Lever les objections sur une landing page : l'approche de Cédric ANNICETTE

Informer les gens que ce que l’on propose est adapté aux exigences imposées par le covid est devenu très important.

La crise a fait perdre des emplois et a suscité un climat d’incertitude qui impacte le marché de l’immobilier (notamment au niveau des banques). Certains visiteurs vont donc naturellement se demander si son contenu est adapté à tout cela.

Et on peut espérer que grâce à son titre et à son sous-titre, cette préoccupation du visiteur a été apaisée.

Conclusion : la dernière étape pour avoir plus de prospects grâce à une (bonne) page de capture

Avec cet article, je vous ai fournis des éléments qui vous aideront à augmenter le nombre de prospects que vous obtenez avec une page de capture.

À ce niveau, vous devriez avoir le sentiment d’avoir appris quelque chose … mais en même temps, peut-être qu’un léger sentiment de confusion plane sur vous.

Ce sentiment provient du fait que vous ne savez pas encore comment appliquer tout ce que vous venez de lire et que vous avez un peu peur de ne pas en tirer profit.

C’est parfaitement normal.

Pour tirer profit de cet article il vous faut identifier les points à travailler sur votre page de capture afin d’augmenter les conversions.

C’est la raison pour laquelle je vous ai préparé 12 questions à vous poser pour améliorer votre page de capture.

Je vous l’offre gratuitement (cf tout en bas de cet article pour l’obtenir).

Je pense que l’essentiel a été dit. Je vous souhaite bon courage pour votre page de capture et à très vite.

Fahime Hassani, spécialiste publicité Facebook,

Saint-Pierre, La Réunion

23 janvier 2021, 08h02

Affichez-le !

Montrez à vos amis le genre d'article que vous lisez.